MARUANI

« Pinouy Binouy » ou la révolution immobilière en Israël

 

L’Etat et les collectivités locales en Israël ont élaboré un moyen ingénieux de raser les immeubles vétustes pour construire des logements neufs, tout en y relogeant les propriétaires, et ce aux frais et au profit d’un promoteur.

 

  1. Côté collectif: Les autorités publiques ont un grand intérêt à promouvoir des projets de Pinouy Binouy en autorisant la destruction d’immeubles très anciens voire vétustes. Souvent ces immeubles sont sans ascenseurs, ne comptent que trois ou quatre étages et ne répondent ni aux normes parasismiques, ni aux critères modernes de fonctionnalité et d’architecture. Les raser permet de construire de nombreux nouveaux logements dans des immeubles neufs, améliorant la qualité de l’habitat et l’esthétique de la ville. Ainsi, des avantages fiscaux et des exemptions sont octroyés aux différentes étapes que constitue un tel projet.

 

  1. Côté promoteur: L’initiative et le grand intérêt du Pinouy Binouy reviennent certainement aux promoteurs qui – moyennant quelques appartements neufs à livrer comme rétribution aux propriétaires des appartements anciens – recoivent les droits de constructions supplémentaires autorisés, et ont ainsi souvent la possibilité de construire et vendre un nombre important d’appartements neufs.

 

  1. Côté propriétaire : Le Pinouy Binouy est aussi souvent une opportunité rêvée pour un propriétaire d’appartement ancien à la porte duquel vient un jour sonner un promoteur pour proposer « gratuitement » un nouvel appartement contre le sien, assorti d’une pièce en plus, un abri (mamad), une terrasse, une cave, voire un parking, le tout dans un immeuble de standing équipé d’un ascenseur. En général la plus-value est assurée, et le propriétaire relogé pendant la durée des travaux dans un appartement en location à la charge du promoteur.

 

Le Pinouy Binouy est a priori une combinaison magique dans laquelle tout le monde gagne. Attention toutefois à ne pas donner des droits dans son appartement sans être sûr des engagements du promoteur notamment quant aux garanties bancaires apportées du projet, à sa solidité financière, aux plans proposés par rapport au permis de construire potentiel, aux conditions de la location, et aux délais escomptés.

SIGNATURE MARUANI

Publié à titre d’information générale, ne constitue pas une consultation